LAIT ET OSTÉOPOROSE


Les produits laitiers sont-ils « nos meilleurs amis pour  la vie » ? 

« Je vous invite à lire cet article car beaucoup de personnes à travers le monde continuent de penser que ces produits représentent un atout pour la santé. Sans compter tous ceux qui restent persuadés qu’il n’y a rien de mieux que le lait pour préserver son capital osseux… »

On n’a pas prouvé que le lait  aidait à réduire l’ostéoporose… au contraire, on a observé que les populations qui consomment le plus de lait (Europe et Amérique du sud), sont les mêmes qui présentent le plus haut taux d’ostéoporose.

Il y a quelques années, en Angleterre, des archéologues qui travaillaient à la restauration d’une ancienne église ont exhumé des squelettes de femmes mortes et enterrées entre 1729 et 1852. Ces découvertes ont donné au Pr John Stevenson, un spécialiste de l’ostéoporose à l’Institut Wynn pour la recherche métabolique (Londres) l’occasion unique de comparer la densité minérale osseuse des femmes des XVIIIe et XIXème  siècles, et celle des femmes d’aujourd’hui. Les résultats de l’étude, publiés dans le Lancet, prouvent que l’ostéoporose était rare : nos aïeules perdaient infiniment moins de masse osseuse au cours de leur vie que nos mères et nos compagnes aujourd’hui.

Pourtant, l’alimentation apportait alors beaucoup moins de calcium laitier, et beaucoup moins de calcium tout court. En l’espace de deux siècles, l’ostéoporose s’est installée dans notre quotidien, alors même que nous n’avons jamais autant mangé de calcium. Visiblement, quelque chose ne vas pas dans les recommandations actuelles.

900mg/jour, c’est l’apport en calcium actuellement conseillé en France pour un adulte. Dans les années 70 il était d’environ de 450mg/j. Pour les deux tiers on les puise dans les produits laitiers. Or en consommant 3 ou 4 produits laitiers par jour, c’est déjà trop de calcium laitier surtout de vache, qui est un puissant acidifiant qui contrarie l’équilibre acido-basique de notre organisme.

On pense soigner ses os en prenant sa dose journalière alors qu’on est juste en train de travailler à fragiliser son squelette !

 

POURQUOI notre squelette se régénère en permanence ?

Ce processus dit de modelage  s’accomplit  grâce à l’action conjointe de deux familles de cellules : les ostéoclastes chargés de la destruction des vieux tissus osseux et des ostéoblastes qui fabriquent des os neufs. Nous n’avons hélas qu’un stock limité d’ostéoblastes !

Quand on consomme trop de produits laitiers on contribue à acidifier son corps. Donc pour compenser on va alors puiser automatiquement dans ses réserves alcalines et notamment le carbonate de calcium contenu dans nos os induisant une suractivité des ostéoclastes et des ostéoblastes

Si l’on consomme trop de laitage, dans un premier temps on va bien assister à un renforcement de la densité osseuse, MAIS, avec le temps, le processus de remodelage ralentit car nous n’avons qu’une réserve  limitée d’ostéoblastes. Plus on les sollicite plus vite ils s’épuisent n’assurant plus pleinement leur mission restauratrice tandis que les ostéoclastes poursuivent eux leur travail destructeur.

Et l’ostéoporose s’installe !

L’effet est amplifié chez les femmes au moment de la ménopause quand les hormones femelles qui participent à la protection du capital osseux chutent fortement.

Consommez 3 ou 4 produits laitiers par jour apparaissent donc comme le plus sûr moyen de ne pas « faire de vieux os ».

 

(1)      Thierry SOUCCAR, lait, mensonges et propagande, Vergèze, Thierry Souccar, 2008_Préface par le Pr Henri JOYEU cancérologue.

Thierry Souccar est journaliste scientifique, éditeur, auteur de nombreux best-sellers dont Lait, mensonges et propagande. En charge des questions de santé à Sciences et Avenir pendant 15 ans, il a créé LaNutrition.fr, premier site d’information francophone indépendant sur l’alimentation et la santé. Il est membre de l’American Collège of Nutrition depuis 2000. Dernier livre paru : Le mythe de l’ostéoporose.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *